Saviez-vous que le bonheur se crée, et qu’en plus, cela ne coûte rien ?

J’ai toujours voulu que ma vie ait du sens et que je puisse faire tout ce qui est en mon pouvoir pour réaliser tous mes rêves.

C’est sûr, tout n’est pas toujours facile et il y a des jours où c’est plus difficile.
Mais c’est le jeu pour progresser, non ?

Rien de plus simple, je vous apprends à vous auto-coacher en 5 étapes ! (6 min à lire)

J’ai toujours voulu m’améliorer autant sur le plan personnel que professionnel et devenir la meilleure version de moi-même. C’est ainsi que je me suis naturellement intéressée très vite au développement personnel et à l’auto-coaching.

J’ai commencé tout d’abord à lire quelques ouvrages pour découvrir ce que pouvait apporter l’auto-coaching.

Jane Turner, coach, psychothérapeute et auteur nous parle d’auto-coaching dans son livre “Comment construire sa vie adulte : Et devenir son propre coach” :

“La personne qui nous accompagne en permanence, c’est nous-même. Il est possible d’avancer seul à l’aide d’un livre. En lisant, on s’entend parler, c’est déjà une prise de recul, une distanciation, une mise en perspective. (…) Devenu notre propre coach, nous sommes capable, quels que soient notre âge et notre situation, de rebondir et de nous renouveler pour vivre et profiter du nouveau chapitre à écrire ».

Dans “Le petit manuel d’auto coaching”, Jean Doridot nous dit :

« Les exercices d’auto coaching “peuvent servir de préliminaire, de complément ou faire suite à un coaching. (…) L’avantage d’une pratique personnelle, en plus du rythme qui s’adapte à chacun, est de développer l’autonomie et de stimuler la notion de travail personnel”.

Au cours de ces dernières années, j’ai donc compris à travers mes lectures que la pratique de l’auto-coaching m’aiderait énormément à être plus efficace dans la réalisation de mes objectifs et à être épanouie.

Voici les 5 étapes d’auto coaching expliquées par Brooke Castillo, célèbre coach américaine, que j’ai appliqué lorsque j’ai commencé ce travail personnel…

 

 👉 Étape n ° 1: Nous ne sommes pas notre vie.

 

Beaucoup de gens croient à tort que le bonheur vient de quelqu’un ou de quelque chose.

On entend souvent dire : “Si mon époux.se me complimentait davantage… si j’avais de meilleures relations avec ma famille… si j’avais un autre travail, ou bien si je possédais cette voiture ou cette maison, je serais plus heureux”.

Pourtant comme le dit l’adage populaire, tout le monde sait que “l’argent ne fait pas le bonheur”.

LE BONHEUR SE CRÉE. En en plus, cela ne coûte rien !

N’attendons pas que le monde change pour pouvoir être heureux car, malheureusement, le monde ne changera pas pour nous.

En effet, nous ne sommes pas ce qui nous arrive dans notre vie. Nous ne sommes pas les circonstances de notre vie. Tout ce que nous ressentons, notre bonheur, n’a rien à voir avec le monde extérieur.

Nous sommes tous quelqu’un de respectable, aimable et capable, malgré tous les événements qui peuvent subvenir dans notre vie. Peu importe ce que nous avons fait. Peu importe le nombre d’erreurs que nous avons commises. Nous ne sommes pas notre passé.

Arrêtons donc d’attendre que notre situation change pour trouver le bonheur et atteindre nos objectifs !

 

👉 Étape n ° 2 : Nous ne sommes pas notre cerveau.

 

Nous avons tous des pensées.

Des milliers de pensées.

Des milliers de pensées qui parcourent notre cerveau toute la journée. Pensées inconscientes. Pensées non supervisées.

Ce ne sont que des pensées – elles traversent notre cerveau mais ne sont pas qui nous sommes.

Si nos pensées sont inconscientes, d’où viennent-elles ? Beaucoup de choses dans notre vie nous ont été enseignées. Nous les avons apprises et elles font partie de notre programmation.

Si nous avons été élevé en croyant que nous ne sommes pas bons, alors inconsciemment, quoique nous fassions, nous penserons que nous sommes incapables de faire certaines choses.

Si ces pensées négatives préprogrammées travaillent contre nous chaque jour sans le savoir, il est alors très difficile pour nous de les contredire !

« Nos pensées ne déterminent pas qui nous sommes vraiment ».

Pour atteindre nos objectifs, Brooke Castillo conseille de s’entraîner activement chaque jour à se « séparer » de nos pensées afin de pouvoir décider nous même ce que nous voulons penser.

Cela semble difficile, mais cela en vaut vraiment la peine. 😉

 

👉 Étape n ° 3 : Nous pouvons créer les sentiments que nous souhaitons ressentir.

 

Une fois que nous commençons à superviser nos pensées, nous pouvons commencer à contrôler les émotions que nous ressentons.

C’est vraiment puissant car nous pouvons créer ce que nous ressentons !

“Les PENSÉES déterminent nos ÉMOTIONS qui créent nos ACTIONS qui génèrent des RÉSULTATS”. Brooke Castillo

En effet, si nos sentiments créent nos actions et que nos actions génèrent des résultats, cela signifie que nous avons le pouvoir d’accomplir la vie que nous souhaitons créer.

Cela ne veut pas dire que nous devons toujours nous sentir heureux et ne jamais être triste. Il y a des moments où nous voulons nous sentir malheureux, comme par exemple pour le décès d’un proche.

Cela ne sert à rien de s’empêcher de ressentir le malheur car, sans malheur, nous ne pouvons pas ressentir le bonheur.

Il y a des moments pour se sentir malheureux. Pour tous les autres moments cependant, il faut essayer d’apprendre à reconnaître ces pensées négatives pour que nous ne nous sentions pas toujours négatif.

Le but est donc de reprogrammer notre cerveau à avoir des pensées positives, des pensées que nous voulons avoir, pour prendre le contrôle de nos sentiments et être optimiste.

Quel super pouvoir de ressentir ce que nous voulons, quand nous le voulons, n’est-ce pas?

 

👉 Étape n ° 4 : L’échec vaut mieux que ne rien faire

 

Maintenant que nous savons comment faire pour ressentir ce que nous voulons, travaillons pour atteindre nos objectifs !

Il y a un risque d’échec c’est vrai…. Mais tant mieux, car c’est bon pour nous !

Dans son nouvel ouvrage “Les vertus de l’échec”, le philosophe Charles Pépin nous démontre que :

“L’échec nous révèle comment chaque épreuve (parce qu’elle nous confronte au réel ou à notre désir profond) peut nous rendre plus lucide, plus combatif, plus vivant. En France, échouer est mal perçu. Nous y voyons une faiblesse, une faute, et non un gage d’audace et d’expérience.  Pourtant, les succès viennent rarement sans accroc. Charles de Gaulle, Rafael Nadal, Steve Jobs, Thomas Edison, J.K. Rowling ou Barbara ont tous essuyé des revers cuisants avant de s’accomplir”.

N’ayons pas peur d’échouer mais ayons plutôt peur de la procrastination. Les échecs sont des étapes vers nos objectifs. Reporter nos actions au lendemain ne nous mènera nulle part…

Rappelons-nous que lorsque nous étions enfant, nous sommes tombés de nombreuses fois en apprenant à marcher. Cela ne nous a pas empêché de toujours nous relever sans jamais douter de nos capacités à y arriver un jour !

 

👉 Étape N°5: Notre avenir nous appartient.

 

Dans la vie, il y a le passé, le présent et le futur. La seule chose qui existe actuellement est le présent.

Ce qui représente notre passé, ce sont nos pensées.

Ce qui détermine l’avenir, c’est également ce que nous en pensons.

Prendre notre avenir en main permet de ne pas répliquer le passé. En effet, notre cerveau aime être efficace en pensant sans cesse aux mêmes choses. Et il continuera à le faire pour notre avenir si nous ne faisons rien.

 

En résumé,

 

Pour commencer son développement personnel, je ne peux que vous conseiller de suivre les principes de tous ces auteurs qui m’ont fait changé ma vision d’accéder au bonheur :

“Sachez que les circonstances sont neutres – elles ne déterminent pas notre bonheur. Nos pensées ont été programmées et nous devons apprendre à penser intentionnellement. Nos pensées déterminent notre expérience du monde, elles créent nos sentiments et nos sentiments guident vos actions ». Brooke Castillo

 

Pour en savoir plus :

Jane Turner : “Comment construire sa vie adulte : Et devenir son propre coach

Jean Doridot : « Le petit manuel d’auto coaching »

Brooke Castillo : « The life coach school« 

Charles Pépin : « Les vertus de l’échec« 

 

Ces articles peuvent vous interesser :

Pourquoi se fixer des objectifs ?

Comment j’ai (enfin) réussi à avoir confiance en moi du jour au lendemain

Comment connaître votre objectif de vie en 5 minutes ?

 

0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x