On cherche souvent l’amour de notre vie… Mais qu’en est-il de la recherche de la « carrière de notre vie » ?

Tout comme une relation, notre attitude et notre mentalité à l’égard de notre travail changent au fil du temps et aux travers des différentes étapes de notre vie. Parfois, nous pouvons être galvanisé lorsque nous travaillons sur un certain projet, d’autres fois, nous pouvons tout autant redouter d’aller au travail, avec la boule au ventre… Comment être acteur de son bien-être au travail ?

Comme nous passons sans doute plus de temps à travailler qu’avec notre partenaire, notre famille ou nos amis, il est essentiel de cerner nos passions et motivations, pour « tomber amoureux » de notre travail… Mais cela semble souvent aussi impossible que de trouver le prince charmant.

Heureusement, Amandine Ruas, coach professionnelle certifiée et ex-Responsable Ressources Humaines, nous partage ses conseils pour réussir et aimer son job.

 

Article écrit pas Amandine Ruas, coach professionnelle chez BeYourBestSelf.

J’ai une chance incroyable. Depuis que j’ai créé mon entreprise de coaching BeYourBestSelf en 2017, chaque matin, je me lève heureuse de démarrer ma journée de travail. Ce qui me donne le sourire dès le réveil ? Pouvoir aider mes clients à mieux s’aimer ou se connaître. Retrouver les partenaires avec lesquels je travaille. Mon environnement de travail. L’envie d’apprendre de nouvelles choses. 

Cette joie à démarrer ma journée de travail, est-ce parce que j’ai trouvé le métier PARFAIT pour moi ? Peut-être… Mais je crois qu’il y a autre chose. Quelques clés que je vais vous partager ! J’ai appris depuis que je suis coach et travaille sur moi (un coach se doit de travailler sur lui-même… et je travaille sur moi depuis près de 10 ans maintenant !) à changer de regard sur le travail, à voir le positif dans chaque journée, et à vivre chaque semaine de travail comme une source précieuse d’apprentissage. Vous pouvez être l’acteur de votre bien-être au travail !

Dans cet article, je vous partage les 7 secrets des personnes qui aiment leur job, qui sont aussi MES secrets !

Secret numéro 1 : Trouver le sens de ce que l’on fait

Le sens au travail revient dans toutes les bouches : « Je veux exercer un métier qui a du sens. » Et j’accompagne nombre de personnes qui se reconvertissent dans ce but : trouver un métier qui leur permettra de contribuer à la société, à la planète, aux autres. Un métier qui a du sens. 

Mais parfois se reconvertir n’est pas possible (ce n’est pas le bon moment, on ne sait pas quoi faire d’autres, ce n’est pas raisonnable en raison de notre situation personnelle…). Que faire alors ? Croyez-moi, il est possible de trouver du sens dans son travail, même quand il semble automatique ou dénué de sens ! 

Même si vous avez l’impression que votre journée n’a aucun sens (vous l’avez peut-être passée à remplir un fichier Excel interminable qui semble sans queue ni tête ?), vous avez forcément mené des actions pleines de sens. Le tout est de savoir les identifier ! 

  • Vous avez souri à un client : vous avez contribué à égayer la journée de quelqu’un !
  • Vous avez expliqué une méthode au stagiaire : vous avez contribué à former un jeune. 
  • Vous avez répondu posément à un manager qu’il dépassé les bornes : vous avez contribué à assainir le climat managérial de l’entreprise.

Vous avez un RÔLE à jouer pour la société, quel que soit votre métier !

Secret numéro 2 : Passer du « mode travail » au « mode apprentissage »

Chaque journée de travail vous permet de grandir, d’apprendre, de développer des compétences techniques mais aussi humaines. Or, la croissance personnelle est l’une des choses qui apporte le plus de bonheur dans une vie (c’est la cerise sur le gâteau de la pyramide des besoins de Maslow, d’ailleurs).  

Chaque jour, en quittant le bureau vous pouvez vous demander : « qu’ai-je appris aujourd’hui » ? Puis faire la liste ! 

J’ai appris… une nouvelle fonction Excel, un mot que je ne connaissais pas en anglais, comment gérer un conflit, à présenter en public, à faire une facture, à faire des visio-conférences, à dire non à mon boss, à mieux gérer mes émotions au travail, …

Votre travail, quel qu’il soit, vous permet de grandir et de devenir une meilleure version de vous-même, si vous vous attachez à lister ce qu’il vous permet d’apprendre !

La pratique du « qu’ai-je appris aujourd’hui ? » est le pendant de la pratique de la gratitude qui consiste à dire « pour quoi puis-je dire merci aujourd’hui ? » (que vous pouvez aussi appliquer sur vos journée de travail !) et qui permet de s’entrainer à avoir un esprit positif au quotidien. 

Secret numéro 3 : Etablir les limites qui vous conviennent 

    Pour être heureux au travail, il est essentiel de mettre des limites. Ne pas mettre des limites, c’est accepter que les autres décident pour soi et de se laisser transformer pour l’autre, c’est perdre la capacité à être auteur de sa vie, c’est choisir l’épuisement plutôt que l’épanouissement. 

    La première limite à poser, est celle de votre corps : 

    Nous sommes tous différents, et nous n’avons pas la même capacité d’absorption, la même force de travail, ni les mêmes besoins en termes de temps de repos. Apprendre à écouter son corps et son rythme est essentiel. 

    De la même façon prendre le temps de définir l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle que l’on souhaite est essentiel. Le soir, vous pouvez décider de couper votre téléphone professionnel, en expliquant à votre boss que vous ne souhaitez pas prendre d’appel après 20h. Oui, c’est difficile. Mais si c’est important pour vous, et que vous l’exprimez posément avec assertivité, votre patron comprendra. 

    Enfin, apprenez à déléguer ce qui peut l’être pour ne pas vous épuiser. 

    Je vous invite donc à établir vos limites en termes de : 

    • charge de travail : y’a-t-il des limites en termes d’amplitude horaires ? De nombres de projets que vous pouvez accepter ? 
    • relations de travail : y’a-t-il des choses qui sont inacceptables pour vous comme les ragots ? des façons de vous parler ? des interruptions trop régulières ?

    Secret numéro 4 : Développez des relations de travail épanouies

    Les études de psychologie positive et les neurosciences le démontrent : la qualité des relations est une clé de l’épanouissement.

    Alors essayez chaque jour de vous attacher à développer et prendre soin de vos relations au travail. Souvent, on préfère être productif et avancer sur ses dossiers, qu’échanger quelques mots ou que prendre le temps pour l’autre.

    Quelques pratiques simples qui peuvent changer beaucoup ! 

    • Décrochez votre téléphone plutôt qu’envoyez un email. 
    • Prenez le temps de cette pause-café qui vous permettra d’avoir de l’information informelle et de développer des relations solidaires au travail. 
    • Utilisez les techniques de Communication Non Violente pour apprendre à dire non sans blesser l’autre. 

    Avoir des relations apaisées avec vos collègues mais aussi vos clients, fournisseurs, prestataires, rendra vos journées plus riches. Et vous verrez, double effet kiss cool, vos collaborations deviendront plus fructueuses. 

    Secret numéro 5 : Travailler sa confiance en soi régulièrement

    La confiance en soi est un cercle vertueux. Plus vous apprendrez à voir vos forces et vos succès, dire non avec assertivité, oser proposer de nouvelles idées ou passer à l’action, plus vous gagnerez en confiance en vous. Le cerveau est neuroplastique. Pour l’entrainer à gagner en confiance, pratiquez !

    Quelques conseils : 

    • la liste de vos succès et de vos forces
    • Chaque jour, tentez quelque chose de nouveau (quelques conseils pour apprendre à oser)
    • Quand vous n’êtes pas d’accord, entraînez-vous à le dire (commencer dans un environnement bienveillant d’abord, puis plus vous gagnerez en confiance, plus vous serez capable de le faire en toute circonstances)

    Quand on a confiance en soi, les aléas de la vie professionnelle nous atteignent moins. Au contraire, on est capable de les voir comme des opportunités de grandir. Il n’y a pas d’échec, que des occasions d’apprendre !!

    Secret numéro 6 : Etre soi-même

    Quand on porte un masque, qu’on se force à être une personne que l’on n’est pas (pour plaire à son patron, à ses collègues, pour éviter de se sentir jugé ou rejeté), on souffre. 

    Accepter qu’il vaut mieux être condamné pour ce que l’on est vraiment, qu’être aimé pour ce que l’on n’est pas, est parfois un long chemin, mais il est libérateur. 

    Comment faire pour mieux incarner au travail la personne que vous êtes vraiment au fond de vous ? 

    N’hésitez pas à assumer vos coups de mou et à accepter vos émotions, à exprimer vos goûts et vos préférences. Vous cesserez d’avoir l’impression de jouer un rôle au travail. Et le travail redeviendra une partie de qui vous êtes, non plus du temps qui vous a été volé. 

    Se détacher de sa peur de déplaire, de ne pas être conforme ou d’être mal vu(e), est le premier pas pour mieux vivre sa vie professionnelle en adéquation avec ses valeurs profondes.  

    Secret numéro 7 : l’autodétermination

    L’auteur de « Punished by reward« , Alfie Kohn, explique très clairement dans son ouvrage que ce ne sont pas les récompenses extérieures (l’argent pour les salariés ou les bonnes notes pour les étudiants) qui donnent du plaisir au travail. Ce sont les récompenses intérieures. Ce qu’il appelle les « 3 C » : le Choix, le Contenu, la Collaboration.  Nous avons parlé du contenu dans le secret numéro 1 en parlant de la notion de sens, et de la collaboration dans le secret numéro 4. Mais que vient faire la notion de « Choix » dans le bonheur au travail ?  

    Par « Choix », Alfie Kohn parle de la possibilité d’être autonome, de prendre des décisions et de pouvoir décider de certains des éléments de son travail (méthodes, clients, horaires…). Evidemment, quand on est salarié (et même bien souvent quand on est indépendant), il y a des choses qui nous sont imposées et qu’on ne peut pas choisir. 

    Mais il est tout à fait possible de se garder dans son travail une chasse gardée : un périmètre dans lequel vous pouvez exercer votre choix ! Quelques pistes : 

    • Avez-vous de la latitude dans vos horaires et pouvez-vous parfois aménager vos horaires ? 
    • Pouvez-vous de temps en temps travailler du lieu de votre choix ? 
    • Pouvez-vous choisir certains de vos projets ? De vos clients ? De vos objectifs ? 
    • Pouvez-vous choisir les méthodes que vous appliquez pour réaliser votre mission ? 

    Une chose est sûre… vous pouvez choisir la FAÇON dont vous exercez votre métier : avec le sourire, en collaborant, en aidant les autres, en étant orienté solutions, en étant jovial, avec de la rigueur… A vous de voir ce qui vous correspond, mais vous avez le POUVOIR de choisir la personne que vous voulez être au travail ! 

    Reprenez ce pouvoir, et croyez-moi, vous aurez ouvert la porte du bonheur au travail ! 

    Être heureux au travail, ce n’est pas un dû, ni la chance d’une petite minorité. C’est un travail de tous les jours. 

    Article écrit par Amandine RUAS, Coach professionnelle certifiée, conférencière et auteure du roman Le Bonheur à Portée de Plume, fondatrice de BeYourBestSelf.

    Vous souhaitez qu’Amandine vous aide à développer et entretenir un état d’esprit positif au travail ? Découvrez son programme de coaching individuel en collaboration avec Raise Me Up : « je booste mon épanouissement au travail ».

    Et retrouvez toutes ses informations sur BeYourBestSelf. (-10€ sur la première consultation avec le code « RaiseMeUp2020 »)

    CELA POURRAIT VOUS PLAIRE…

    0 0 vote
    Article Rating
    0
    Would love your thoughts, please comment.x
    ()
    x