Parler en public a été pour moi pendant de nombreuses années un supplice… Je manquais terriblement de confiance en moi :

  • Avant ma présentation : j’avais la boule au ventre plusieurs jours avant, je répétais mon texte tous les jours jusqu’à le connaître par coeur et j’étais à fleur de peau avec mes proches.
  • Pendant : gorge sèche, transpiration, voix qui tremble… Plus j’avançais dans mon discours et plus celui-ci filait à toute vitesse afin que ce calvaire se finisse au plus vite… 
  • Après : Soulagement que cela soit terminé mais déception : ma fierté en avait pris un coup et ne faisait que diminuer le peu de confiance en moi que j’avais dans ces situations là…

Un jour, pendant l’une de mes séances de coaching où je travaillais à vaincre ma peur de parler en public et ma confiance en moi, voilà ce que j’ai compris :

✔️ La confiance en soi n’est pas un luxe. Ce n’est pas quelque chose que nous avons ou que nous n’avons pas. 

✔️ Ce n’est pas un talent, ce n’est pas un don inné ni quelque chose que nos parents nous ont donné ou dont nous avons hérité. 

✔️ La confiance en soi est quelque chose que nous créons. C’est une émotion que nous créons dans notre tête.

1 – Comment alors avoir confiance en soi ?

 

Nous pensons, et beaucoup de personne le pense aussi, que la confiance en soi vient du fait d’être doué à faire quelque chose. 

Mais comment pouvons-nous être bon à quelque chose si nous n’avons pas suffisamment confiance en nous pour essayer ?

Habituellement, nous nous sentons à l’aise dans les choses que nous avons déjà essayées par le passé. C’est pour cela que, la plupart du temps, nous sommes persuadés que nous ne serons pas doués avant de commencer à faire ces choses.

 

Voici alors le secret 🤐 que ma coach m’a confié sur la confiance en soi :

 “La confiance en soi ne vient pas des expériences passées ou du talent mais elle vient de la volonté à vouloir expérimenter les émotions négatives.”

Si nous avons la volonté d’expérimenter les émotions négatives comme par exemple l’échec, la gêne, le jugement, l’humiliation, etc. nous aurons alors plus de confiance en nous que quiconque autour de nous.

Quand nous nous sentons en insécurité, en manque d’estime de soi, c’est souvent parce que nous voulons éviter le jugement des autres. Nous voulons éviter de nous sentir gêné et d’échouer. Nous ne voulons pas essayer car nous ne voulons pas ressentir d’émotions négatives.

👉 Et si nous arrêtions de nous préoccuper de toutes ces émotions négatives ? 

👉 Et si nous ne nous soucions plus du jugement des autres, de l’échec, de la gêne ou de l’humiliation ?

Si c’était le cas, nous nous donnerions à 100% dans tout ce que nous ferions, vous ne pensez pas ?

Le plus incroyable dans tout ça, c’est que si nous nous donnons à 100% dans tout ce que nous entreprenons, nos chances de réussites seraient même beaucoup plus grandes ! Cette confiance en soi nous permettrait de produire de meilleurs résultats. (Et puis si cela n’est pas le cas malgré tout, cela n’a pas tant d’importance…)

 

Vous allez dire “c’est facile à dire mais comment faire ?”

 

Parlons alors plus en détail des émotions négatives que nous pouvons ressentir suite à un échec par exemple. Quels sentiments ressentons-nous lors d’un échec ? La déception, la tristesse, la honte…?

L’émotion ressentie s’exprime plutôt comme une vibration dans notre corps qui est finalement assez inoffensive. Ce qui rend cette émotion douloureuse, c’est plutôt ce que l’on va décider d’en penser, le sens que l’on va souhaiter lui donner.

En effet, le jugement des autres ne provoque aucune douleur tant que nous ne décidons pas de l’interpréter comme une mauvaise critique à notre égard.

En essayant d’anticiper toutes ces “mauvaises” émotions, nous nous sabotons nous-même et nous nous empêchons de gagner cette confiance dont nous avons tant besoin pour réussir.

Alors, si la confiance en soi est seulement la volonté de vouloir tester n’importe quelle émotion négative, ce n’est finalement, que le pire qui puisse nous arriver ! 

Au contraire, cette confiance en nous, nous donnerait même toute l’énergie dont nous avons besoin pour agir car nous n’anticiperions aucune crainte à ressentir des émotions négatives !

2- Comment arriver à ne pas avoir peur de ressentir ces émotions négatives ? Comment ne pas avoir peur du jugement des autres ?

 

Je vous partage un petit exercice d’imagination que ma coach m’a proposé pour y arriver :

1️⃣ Anticipez toutes les émotions négatives dans votre esprit et pensez au pire scénario. (La peur de la peur sera toujours pire que la réalité.)

2️⃣ Imaginez ce que cela vous ferait de ressentir le jugement des autres après un échec : imaginez par exemple une foule de gens, tous en train de vous huer, de rire et de vous juger après avoir donné le meilleur de vous même.

👉 Ne remarquez vous pas qu’aucune de toutes ces personnes ne font attention à vous habituellement ? Ne remarquez-vous pas qu’aucune de ces personnes ne vous a jamais vraiment encouragé ? 

 Les personnes qui nous aiment et nous soutiennent, elles, ne nous jugerons jamais. Au contraire, elles ne manqueraient pas de vous encourager à la première occasion. Toutes ces personnes dont nous pensons être mal jugé ne nous connaissent pas. Et pire ! Nous ne les connaissons pas non plus ! 

Avec ma coach, j’apprends à contrôler mes pensées et à ne pas faire attention aux opinions des autres que je ne connais même pas. Celles qui comptent vraiment sont celles de ma famille, de mes amis, des personnes qui me soutiennent peu importe ce que je fais.

Et j’ai enfin réalisé que la majorité de mes échecs, la plupart des erreurs que je pouvais faire, étaient causés par ce que je pouvais penser et imaginer dans ma tête….

3- Comment augmenter cette confiance en soi au fur et à mesure des expériences ?

 

L’autre grand secret pour faire grandir cette confiance en soi est d’être bienveillant avec soi-même et d’appliquer ces 3 mantras :

👉 Se soutenir quoique que nous fassions,

👉 Être toujours gentil avec soi-même, 

👉 Être toujours fier des efforts que nous faisons.

 La confiance en soi s’acquiert aussi en se respectant soi-même, en étant bienveillant et en prenant soin de soi. Le meilleur moyen d’y arriver est de savoir que l’on sera capable de gérer les émotions négatives en cas d’échec et que l’on ne se blâmera pas soi-même pour cela.

La bienveillance, nous permet de nous fixer n’importe quel objectifQuand nous savons que nous sommes “couverts” par notre bienveillance quoique nous fassions, nous n’avons enfin plus peur de ne pas y arriver !

Et si vous vous dites toujours : “Cela ne va pas marcher”, “j’ai déjà tout essayé”…

Avez-vous déjà été dans une situation où des centaines de personnes vous regardaient donner le meilleur de vous même et vous voyaient échouer malgré tout ? Cela a t il vraiment changé quelque chose pour vous mis à part le fait d’être tombé et de vous être relevé ? 

Les “mauvaises” expériences que nous pouvons vivre ne reflètent pas notre personnalité, notre caractère, nos compétences. Cela signifie juste que nous testons de nouvelles choses et que nous essayons de notre mieux.

Et tant pis s’il y a erreur, l’expérience nous renforce ! Cessons de nous comparer, d’envier, de jalouser ou ironiser pour plutôt admirer et ainsi tenter de (se) dépasser.
Et faisons fi des « qu’en-dira-t-on » !

Comme le dit si bien Winston Churchill 😊 :

“Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme”.

J’espère que les secrets et conseils que ma coach m’a partagés vous aideront à regagner rapidement confiance en vous. 

N’hésitez pas à nous raconter en commentaires vos astuces pour booster votre confiance en vous.

J’ai hâte d’échanger avec vous ! 🙂

PS : Pour aller plus loin, je vous recommande chaudement le livre « La confiance en soi, une Philosophie », de Charles Pépin.

0 0 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x