Corentin : “J’ai quitté mes études de physique chimie pour devenir Community Manager !”

Corentin : “J’ai quitté mes études de physique chimie pour devenir Community Manager !”

Après des études scientifiques, Corentin Renaut a découvert au travers d’un travail à côté de ses études le métier de Community Manager. Dans cette interview, il nous explique comment il a réussi ce changement d’orientation 360° grâce à un coaching de 2 mois avec Elena Chesneau, psychologue du travail.

Bonjour Corentin, raconte nous ton parcours en toute transparence !

Je suis Corentin, j’ai 23 ans et je vis dans le nord de la France à Armentières. Je suis Community manager depuis 2 ans. 

A la base je m’orienterais vers une licence de physique chimie. Mais pendant un emploi en parallèle de mes études, j’ai eu la chance de découvrir le métier de community manager pour une entreprise sur Tours. J’ai découvert ce métier sans avoir de qualification préalable mais cela m’a tellement plu que j’ai décidé d’arrêter mes études scientifiques et de continuer dans cette voie ! Pour cela, j’ai opté pour une formation de community manager en alternance à distance via l’école en ligne Open Class room. Dans le cadre de cette formation, Open Class room offrait  2 mois de coaching pour m’aider à trouver une alternance. On m’a attribué Elena comme mentor et mon premier RDV a eu lieu en juin. Mon coaching s’est terminé il y a 1 semaine et je suis sur le point de signer mon contrat d’alternance ! 

Comment s’est déroulé ton accompagnement avec Elena pour trouver ton premier emploi ?

J’ai bénéficié d’une séance d’une heure par semaine pendant 2 mois, soit 8 séances au total.

Lors de la première séance, nous avons pris le temps de nous présenter l’un l’autre. Elena m’a expliqué les attentes d’Open Class Room et notamment les travaux que j’avais à rendre entre chaque séance. Elena m’a présenté le programme de ces deux mois à venir et elle a surtout été beaucoup à l’écoute de mon projet, de mon passé et de mes objectifs.

Dans les premières semaines, nous avons revu les bases de la recherche d’emploi.

  1. Personnalisation et optimisation de mon CV par rapport à mon projet : Elena m’a appris à mettre en avant les expériences importantes pour mon projet et mettre en retrait (voir ne pas les afficher du tout)  les points moins cohérents, par exemple le détail de mes études.
  2. Revue de ma lettre de motivation pour postuler efficacement 
  3. Bases du réseautage : comment et à quels événements dois-je participer pour me créer un réseau et chercher un emploi via ce nouveau réseau ?

Puis dans les séances suivantes, nous avons fait des exercices sur des points particuliers. Les 2 exercices qui m’ont le plus marqués sont :

  • Comment se présenter à un entretien : Nous avons d’abord échangé ensemble pour définir les attendus, puis Elena m’a demandé de rédiger ma présentation orale pour la prochaine séance. Tout comme le CV,  elle m’a guidé afin que je puisse valoriser mon parcours en fonction de mon projet. 
  • Quels sont mes qualités / défauts (question que l’on pose souvent en entretien !) : Ce n’était pas vraiment naturel pour moi alors Elena a eu la bonne idée de me proposer de contacter des anciens collègues et membres de ma famille pour qu’ils définissent à ma place mes qualités/défauts. Aussi, en plus de donner une liste, ils devaient détailler chaque qualité/défaut (la manière dont ils les perçoivent) et pourquoi ils me les attribuent.

Et à chaque séance, on passait un moment à débriefer sur mes ressentis de la semaine passée.

Tous les RDV se déroulaient en visioconférence car ma coach était à Lorient et moi à Lille.

On passait par Facebook workplace de Open Class Room et on travaillait dans des tchats privés. Ca aurait pu être sympa de la rencontrer en vrai mais je n’aurais peut-être pas trouvé quelqu’un d’autant qualifié à côté de chez moi. Et cela ne m’a pas manqué pendant nos séances ! Il ne faut pas avoir peur de la visio car cela n’aurait rien changé mis à part d’avoir le plaisir de prendre un café ensemble ! J’aurais surtout perdu 45 min à l’aller et pareil au retour et cela m’aurait fait dépenser de l’argent et de l’énergie, ressource fondamentale de la recherche d’emploi selon moi.

 

As-tu rencontré des difficultés pendant ce coaching

Je n’ai pas rencontré de difficultés en soi. Par contre, en étant relativement jeune sur le marché de l’emploi, je n’avais jamais vraiment cherché un travail et le temps me paraissait extrêmement long entre chaque séance. Mon dernier contrat en CDD venait de se terminer et j’étais chez moi toute la semaine à attendre les réponses des entreprises : cela m’angoissait beaucoup.

J’étais très impatient à chaque fois d’arriver à la séance suivante. 

Quand j’envoyais des candidatures ou que je relançais les entreprises, je ne recevais pas forcément de réponses. J’avais vraiment l’impression de stagner car je m’attendais à trouver un emploi sous 1 mois. J’étais très pressé mais je n’avais pas envie de postuler dans des boîtes dans lesquelles je n’avais pas envie de travailler.. 

Heureusement, ma coach Elena m’a rassuré et m’a guidé pour canaliser mes angoisses, me trouver des occupations pour passer le temps. J’en ai donc profité pour aller à des événements de réseautage et discuter de ma recherche d’emploi autour de moi afin de bénéficier de conseils de personnes qui connaissaient le marché du travail. 

Si je n’avais pas eu ce coaching, j’aurais été encore plus angoissé et démotivé.

Je n’aurais jamais actionné les mêmes stratégies : j’aurais dépensé un “smic” en timbre et j’aurais été exténué en arrivant aux entretiens ! Bien sûr, j’ai eu du soutien personnel de ma copine, mais Elena m’a servit de guide professionnel sur lequel me reposer. 

Elle m’a rassurée pendant toute ma recherche et m’a permis de savoir que je ne faisais pas fausse route.

Quels outils as-tu utilisé pour trouver ton alternance ?  

Pendant ce coaching, j’ai vraiment appris les principes du réseautage et c’est d’ailleurs comme cela que j’ai trouvé mon alternance ! 

L’une des stratégies pour ma recherche d’emploi était de “travailler au corps” une entreprise qui m’intéressait beaucoup. Un jour, j’ai appris par l’un des contacts de mon réseau que cette entreprise faisait une présentation publique à laquelle je me suis rendu. 

Je me suis donc présenté aux collaborateurs de l’entreprise à la fin de leur présentation. Une semaine après, j’étais recontacté pour un premier rendez-vous de présentation dans l’optique d’un entretien ! Indirectement, c’est bien grâce à mon réseau que j’ai eu la bonne information pour me créer cette opportunité de rencontre.

Grâce à ce coaching, j’ai également complètement changé ma manière de concevoir mon CV.

Avant je pensais qu’il fallait charger au maximum un CV en y inscrivant toutes ses expériences. Le conseil d’Elena qui m’a le plus étonné, c’est de ne pas mettre en avant mon niveau de diplôme (Bac scientifique) car ce n’était pas en lien avec ma recherche d’emploi. A la place, j’ai mis en avant mes compétences, beaucoup plus en lien avec le poste recherché. Je n’ai pas mis mes expériences en ordre chronologique mais en ordre d’importance vis à vis du poste recherché.

 

Que pensais-tu du métier de coach avant ton expérience et comment le vois-tu maintenant ?

Pour moi avant, coach n’était pas un vrai métier.

En effet, on entend souvent parler que tout le monde peut devenir coach sans être qualifié…  Dans ma formation Open Class room, ils parlaient plus de mentorat que de coaching. Avant de commencer, j’ai fait des recherches sur Internet pour en savoir plus et voir le profil d’Elena. J’ai vite été rassuré par son diplome et ses qualifications !

Malgré tout, lors de la première séance, je ne m’attendais pas du tout à parler de moi pendant toute l’heure de rendez-vous ! Je pensais davantage écouter quelqu’un me donner des conseils pendant une heure et je l’aurais mal vécu si cela s’était passé comme ça. 

J’avais une vision erronée du coaching. 

Maintenant, après mon expérience, je vois un bon coach comme :

  • quelqu’un de qualifié ou certifié (notamment en psychologie du travail pour le coaching de carrière) 
  • quelqu’un qui est dans l’écoute, qui ne donne pas de conseils, qui discute et s’adapte au mieux aux besoins et objectifs du coaché.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui cherche un emploi et qui n’a pas osé être accompagné dans sa recherche ?

Suite à cette expérience, j’ai déposé une très bonne recommandation à Elena sur Linkedin.

Je lui ai aussi envoyé une lettre de remerciement par courrier car j’avais vraiment envie de lui dire combien son accompagnement avait compté pour moi.

(Je vous partage même le diplôme de meilleur mentor que j’ai envoyé à Elena  😉)

J’ai passé l’entretien final dans l’entreprise de mon alternance une semaine après la fin du coaching.

Mais si je n’avais pas trouvé tout de suite, j’aurais repris des séances de coaching supplémentaires pour continuer à être épaulé dans ma recherche. 

Je n’ai malheureusement pas eu une bonne expérience avec Pôle Emploi et je n’ai pas pu compter sur leur accompagnement : je n’ai pas eu l’écoute que j’attendais et j’ai reçu des conseils basiques commun à tous. J’ai même été très étonné quand ils n’ont pas validé le CV que nous avions construit avec Elena ! Ils m’ont demandé d’utiliser à la place, l’outil de création de CV automatique de Pôle Emploi pour postuler aux offres… Il est sûr que je n’aurais jamais décroché mon emploi avec ce CV “basique” pour un futur métier dans le digital…

 J’aimerais vraiment que les méthodes de recherche d’emploi chez Pôle Emploi évoluent. Les consignes doivent être plus ouvertes et adaptables à chaque profil de personne et à chaque domaine d’activité.

Cela devrait même être obligatoire d’avoir un coaching professionnel avant la fin des études pour nous aider dans notre première recherche d’emploi ! En cours, on nous apprend surtout le théorique mais on ne nous accompagne pas assez dans la pratique. 

 Je conseillerai donc cette expérience à toutes les personnes qui recherchent un emploi, en prenant garde de contacter un coach qualifié comme Elena 🙂 !

 

Vous pouvez retrouver Corentin, Community Manager, sur Linkedin