10 podcasts motivants pour le développement de votre vie professionnelle

10 podcasts motivants pour le développement de votre vie professionnelle

Que vous ayez besoin de vous divertir, de trouver des clés pour améliorer votre quotidien professionnel  ou de vous inspirer, il existe désormais des milliers de podcasts pour vous tenir compagnie à la maison. Découvrez vite la liste de mes 10 podcasts préférés pour booster le développement de ma vie professionnelle !

Après presque deux mois de confinement, nous ne savons plus quoi choisir comme nouvelle série sur Netflix et nous avons fait le tour de tous les replays de nos émissions préférées…  

Si vous cherchez désespérément un peu de nouveautés et que vous mourrez d’envie de vous éloigner de la télévision, j’ai les podcasts qu’il vous faut !

 Ne sous-estimez pas l’apaisement du divertissement audio. Se réserver du temps pour écouter un podcast pourrait être l’antidote à la fatigue après une journée passée sur un écran…

 Oui mais… vous vous perdez dans la multitude de choix et de nouveaux podcasts qui sortent tous les jours ? Vous n’êtes pas bien sûr de savoir quoi rechercher ? 

Je vous propose cette semaine 10 podcasts pour vous inspirer, faire le point sur votre vie professionnelle, apprendre de nouvelles compétences, rêver à un nouveau métier, ou vous inspirer de personnes ayant un parcours hors du commun.

 

Podcast Vécus

1- “VÉCUS” :

Ecouter « Vécus »

Parce qu’on a tous « nos petits problèmes », comme le rappelle le Jingle en fin de podcast, les témoignages & conseils du podcast « Vécus » amènent à les résoudre ou à les relativiser pour donner du sens à sa vie professionnelle

Tous les jeudis, nous découvrons le témoignage d’une personne qui, par son métier, contribue à la résolution des problèmes sociaux et environnementaux de notre époque. Des fondateurs/ fondatrices de start-ups sociales, des salariés de petites et grandes structures, des freelances…

Tous parlent sans tabous de leurs meilleurs conseils suite aux succès et galères qu’ils ont vécus, sur des questions bien précises ! 10 à 15 min, pour s’inspirer et apprendre des expériences professionnelles des autres !

 

2- “TRAVAIL EN COURS” :

Ecouter « Travail en cours »

C’est LE podcast qui explore les bouleversements du travail et sa place dans nos vies. 

Dans notre monde mouvant, “Travail en cours” amorce une discussion essentielle : quelle est la place du travail aujourd’hui ? Que signifie “travailler” aujourd’hui ? Il ne donne ni leçon ni recette, il livre des témoignages riches. 

Et vous y trouverez sans aucun doute des clés pour avancer. 

3- “MON MÉTIER N’EXISTE PAS” :

Ecouter « Mon métier n’existe pas »

Selon Pôle Emploi, 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore ! 

Pourtant, nous voyons déjà régulièrement de nouveaux intitulés de job apparaître dans les magazines, dans les conversations….

Johanna est “happiness managers”, Laurence est “global trading manager”, Zoé, “UX Voice Designer”… 

Vous ne comprenez rien à leur job ? Rassurez-vous, nous sommes nombreux dans ce cas là, et parfois, eux-non plus ne le  comprennent pas 😉

Découvrez les interviews brillantes et très éclairantes de ces employés qui nous décrivent la réalité de leurs nouveaux métiers, à l’intitulé parfois difficile à déchiffrer.

Et puis, si vous vous avez des envies de nouveaux horizons, cela peut vous donner des idées 😉

4- “La leçon”, le podcast sur l’art d’échouer

Ecouter « La leçon »

Ce podcast fait parler des gens au parcours inspirant sur un échec qui les a façonnés. Et de La leçon qu’ils en ont tirée. 

On y découvre le parcours de personnalités « behind the scene » et avec souvent beaucoup d’humour. 

Enfin un podcast qui dédramatise l’échec en nous montrant que cela arrive à tout le monde d’échouer et qu’il y a toujours des solutions et des leçons à en tirer pour rebondir.

5- “Paumé.e.s”

Ecouter « Paumé.e.s »

A écouter quand vous aurez une subite envie de tout plaquer…

Ce podcast donne des conseils et aiguille ceux en quête de sens à en retrouver. 

Les interviews des experts nous éclairent et décryptent pour nous les questions que l’on se pose tous sur notre vie professionnelle… 

Si vous ne deviez écouter qu’un seul épisode, écoutez celui là : Episode 10 : Pauline, Celle qui Voulait Travailler Moins pour Vivre Mieux 

6- Nomade Digital

Ecouter « Nomad Digital »

Pour ceux qui rêvent d’aller travailler au soleil, ou de travailler de n’importe où dans le monde, vous allez adorer ce podcast ! 

C’est une vraie pépite d’inspiration. Car si le contenu n’est pas une nouveauté en tant que tel (procrastination, productivité, voyages), ici on l’impression de se retrouver à une table d’amis, autour de discussions intéressantes, à la fois sérieuses et suffisamment détendues pour ne pas se mettre de barrières et de pressions inutiles.

7- Radical

Ecouter « Radical »

Radical est un podcast qui va à la rencontre de ceux qui ont radicalement changé de vie.

Si vous voulez comprendre les éléments déclencheurs et les motivations qui poussent ces personnes à tout remettre en question, je vous recommande particulièrement la saison 3 du podcast. Les expert.e.s y décryptent cette nouvelle tendance au prisme de leur métier : psychologue, philosophe, coach en développement personnel, enseignant de méditation et d’autres …

8- Sois gentille, dis merci, fais un bisou

Ecouter « Sois gentille, dis merci, fais un bisou »

Un brun féministe, le podcast du site “Mademoizelle”  tire le portrait de femmes ordinaires aux destins extraordinaires : juste parce qu’elles ont décidé de faire ce qu’elles voulaient. 

Des témoignages poignants de femmes  inspirantes, drôles, touchantes, dans lesquels on se retrouve même si nos vies sont diamétralement opposées.

Ces femmes sont toutes animées par le même désir d’épanouissement personnel, de réussite, de vie… Cela reboost ! Chaque épisode nous redonne une bonne dose de confiance, de force et d’amour. A consommer sans modération !

9 – Contre Toute Attente

Ecouter « Contre toute attente »

Dans un monde où les places sont rares et les trajectoires souvent définies, des femmes et des hommes ont réussi, contre toute attente, à grimper les échelons, à s’imposer comme légitimes, voire même incontournables.

Ces exemples sont inspirants et donnent la rage d’y arriver même si le trajet est parfois semé d’embûches !

10- « Viser la lune »

Ecouter « Viser la lune »

Dans le même genre que “Contre toute attente”, Isabelle Layer interviewe des personnalités inspirantes qui prouvent que réaliser ses rêves, c’est possible… mais que ça n’arrive pas tout cuit dans l’assiette ! 

C’est un regard bienveillant posé sur l’autre, un enthousiasme à tout épreuve, qui nous booste et nous donne envie de “viser la lune”, d’oser croire en l’autre et à la vie !

CELA POURRAIT VOUS PLAIRE…

Le secret des gens qui aiment leur job

Le secret des gens qui aiment leur job

On cherche souvent l’amour de notre vie… Mais qu’en est-il de la recherche de la « carrière de notre vie » ?

Tout comme une relation, notre attitude et notre mentalité à l’égard de notre travail changent au fil du temps et aux travers des différentes étapes de notre vie. Parfois, nous pouvons être galvanisé lorsque nous travaillons sur un certain projet, d’autres fois, nous pouvons tout autant redouter d’aller au travail, avec la boule au ventre… Comment être acteur de son bien-être au travail ?

Comme nous passons sans doute plus de temps à travailler qu’avec notre partenaire, notre famille ou nos amis, il est essentiel de cerner nos passions et motivations, pour « tomber amoureux » de notre travail… Mais cela semble souvent aussi impossible que de trouver le prince charmant.

Heureusement, Amandine Ruas, coach professionnelle certifiée et ex-Responsable Ressources Humaines, nous partage ses conseils pour réussir et aimer son job.

 

Article écrit pas Amandine Ruas, coach professionnelle chez BeYourBestSelf.

J’ai une chance incroyable. Depuis que j’ai créé mon entreprise de coaching BeYourBestSelf en 2017, chaque matin, je me lève heureuse de démarrer ma journée de travail. Ce qui me donne le sourire dès le réveil ? Pouvoir aider mes clients à mieux s’aimer ou se connaître. Retrouver les partenaires avec lesquels je travaille. Mon environnement de travail. L’envie d’apprendre de nouvelles choses. 

Cette joie à démarrer ma journée de travail, est-ce parce que j’ai trouvé le métier PARFAIT pour moi ? Peut-être… Mais je crois qu’il y a autre chose. Quelques clés que je vais vous partager ! J’ai appris depuis que je suis coach et travaille sur moi (un coach se doit de travailler sur lui-même… et je travaille sur moi depuis près de 10 ans maintenant !) à changer de regard sur le travail, à voir le positif dans chaque journée, et à vivre chaque semaine de travail comme une source précieuse d’apprentissage. Vous pouvez être l’acteur de votre bien-être au travail !

Dans cet article, je vous partage les 7 secrets des personnes qui aiment leur job, qui sont aussi MES secrets !

Secret numéro 1 : Trouver le sens de ce que l’on fait

Le sens au travail revient dans toutes les bouches : « Je veux exercer un métier qui a du sens. » Et j’accompagne nombre de personnes qui se reconvertissent dans ce but : trouver un métier qui leur permettra de contribuer à la société, à la planète, aux autres. Un métier qui a du sens. 

Mais parfois se reconvertir n’est pas possible (ce n’est pas le bon moment, on ne sait pas quoi faire d’autres, ce n’est pas raisonnable en raison de notre situation personnelle…). Que faire alors ? Croyez-moi, il est possible de trouver du sens dans son travail, même quand il semble automatique ou dénué de sens ! 

Même si vous avez l’impression que votre journée n’a aucun sens (vous l’avez peut-être passée à remplir un fichier Excel interminable qui semble sans queue ni tête ?), vous avez forcément mené des actions pleines de sens. Le tout est de savoir les identifier ! 

  • Vous avez souri à un client : vous avez contribué à égayer la journée de quelqu’un !
  • Vous avez expliqué une méthode au stagiaire : vous avez contribué à former un jeune. 
  • Vous avez répondu posément à un manager qu’il dépassé les bornes : vous avez contribué à assainir le climat managérial de l’entreprise.

Vous avez un RÔLE à jouer pour la société, quel que soit votre métier !

Secret numéro 2 : Passer du « mode travail » au « mode apprentissage »

Chaque journée de travail vous permet de grandir, d’apprendre, de développer des compétences techniques mais aussi humaines. Or, la croissance personnelle est l’une des choses qui apporte le plus de bonheur dans une vie (c’est la cerise sur le gâteau de la pyramide des besoins de Maslow, d’ailleurs).  

Chaque jour, en quittant le bureau vous pouvez vous demander : « qu’ai-je appris aujourd’hui » ? Puis faire la liste ! 

J’ai appris… une nouvelle fonction Excel, un mot que je ne connaissais pas en anglais, comment gérer un conflit, à présenter en public, à faire une facture, à faire des visio-conférences, à dire non à mon boss, à mieux gérer mes émotions au travail, …

Votre travail, quel qu’il soit, vous permet de grandir et de devenir une meilleure version de vous-même, si vous vous attachez à lister ce qu’il vous permet d’apprendre !

La pratique du « qu’ai-je appris aujourd’hui ? » est le pendant de la pratique de la gratitude qui consiste à dire « pour quoi puis-je dire merci aujourd’hui ? » (que vous pouvez aussi appliquer sur vos journée de travail !) et qui permet de s’entrainer à avoir un esprit positif au quotidien. 

Secret numéro 3 : Etablir les limites qui vous conviennent 

    Pour être heureux au travail, il est essentiel de mettre des limites. Ne pas mettre des limites, c’est accepter que les autres décident pour soi et de se laisser transformer pour l’autre, c’est perdre la capacité à être auteur de sa vie, c’est choisir l’épuisement plutôt que l’épanouissement. 

    La première limite à poser, est celle de votre corps : 

    Nous sommes tous différents, et nous n’avons pas la même capacité d’absorption, la même force de travail, ni les mêmes besoins en termes de temps de repos. Apprendre à écouter son corps et son rythme est essentiel. 

    De la même façon prendre le temps de définir l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle que l’on souhaite est essentiel. Le soir, vous pouvez décider de couper votre téléphone professionnel, en expliquant à votre boss que vous ne souhaitez pas prendre d’appel après 20h. Oui, c’est difficile. Mais si c’est important pour vous, et que vous l’exprimez posément avec assertivité, votre patron comprendra. 

    Enfin, apprenez à déléguer ce qui peut l’être pour ne pas vous épuiser. 

    Je vous invite donc à établir vos limites en termes de : 

    • charge de travail : y’a-t-il des limites en termes d’amplitude horaires ? De nombres de projets que vous pouvez accepter ? 
    • relations de travail : y’a-t-il des choses qui sont inacceptables pour vous comme les ragots ? des façons de vous parler ? des interruptions trop régulières ?

    Secret numéro 4 : Développez des relations de travail épanouies

    Les études de psychologie positive et les neurosciences le démontrent : la qualité des relations est une clé de l’épanouissement.

    Alors essayez chaque jour de vous attacher à développer et prendre soin de vos relations au travail. Souvent, on préfère être productif et avancer sur ses dossiers, qu’échanger quelques mots ou que prendre le temps pour l’autre.

    Quelques pratiques simples qui peuvent changer beaucoup ! 

    • Décrochez votre téléphone plutôt qu’envoyez un email. 
    • Prenez le temps de cette pause-café qui vous permettra d’avoir de l’information informelle et de développer des relations solidaires au travail. 
    • Utilisez les techniques de Communication Non Violente pour apprendre à dire non sans blesser l’autre. 

    Avoir des relations apaisées avec vos collègues mais aussi vos clients, fournisseurs, prestataires, rendra vos journées plus riches. Et vous verrez, double effet kiss cool, vos collaborations deviendront plus fructueuses. 

    Secret numéro 5 : Travailler sa confiance en soi régulièrement

    La confiance en soi est un cercle vertueux. Plus vous apprendrez à voir vos forces et vos succès, dire non avec assertivité, oser proposer de nouvelles idées ou passer à l’action, plus vous gagnerez en confiance en vous. Le cerveau est neuroplastique. Pour l’entrainer à gagner en confiance, pratiquez !

    Quelques conseils : 

    • la liste de vos succès et de vos forces
    • Chaque jour, tentez quelque chose de nouveau (quelques conseils pour apprendre à oser)
    • Quand vous n’êtes pas d’accord, entraînez-vous à le dire (commencer dans un environnement bienveillant d’abord, puis plus vous gagnerez en confiance, plus vous serez capable de le faire en toute circonstances)

    Quand on a confiance en soi, les aléas de la vie professionnelle nous atteignent moins. Au contraire, on est capable de les voir comme des opportunités de grandir. Il n’y a pas d’échec, que des occasions d’apprendre !!

    Secret numéro 6 : Etre soi-même

    Quand on porte un masque, qu’on se force à être une personne que l’on n’est pas (pour plaire à son patron, à ses collègues, pour éviter de se sentir jugé ou rejeté), on souffre. 

    Accepter qu’il vaut mieux être condamné pour ce que l’on est vraiment, qu’être aimé pour ce que l’on n’est pas, est parfois un long chemin, mais il est libérateur. 

    Comment faire pour mieux incarner au travail la personne que vous êtes vraiment au fond de vous ? 

    N’hésitez pas à assumer vos coups de mou et à accepter vos émotions, à exprimer vos goûts et vos préférences. Vous cesserez d’avoir l’impression de jouer un rôle au travail. Et le travail redeviendra une partie de qui vous êtes, non plus du temps qui vous a été volé. 

    Se détacher de sa peur de déplaire, de ne pas être conforme ou d’être mal vu(e), est le premier pas pour mieux vivre sa vie professionnelle en adéquation avec ses valeurs profondes.  

    Secret numéro 7 : l’autodétermination

    L’auteur de « Punished by reward« , Alfie Kohn, explique très clairement dans son ouvrage que ce ne sont pas les récompenses extérieures (l’argent pour les salariés ou les bonnes notes pour les étudiants) qui donnent du plaisir au travail. Ce sont les récompenses intérieures. Ce qu’il appelle les « 3 C » : le Choix, le Contenu, la Collaboration.  Nous avons parlé du contenu dans le secret numéro 1 en parlant de la notion de sens, et de la collaboration dans le secret numéro 4. Mais que vient faire la notion de « Choix » dans le bonheur au travail ?  

    Par « Choix », Alfie Kohn parle de la possibilité d’être autonome, de prendre des décisions et de pouvoir décider de certains des éléments de son travail (méthodes, clients, horaires…). Evidemment, quand on est salarié (et même bien souvent quand on est indépendant), il y a des choses qui nous sont imposées et qu’on ne peut pas choisir. 

    Mais il est tout à fait possible de se garder dans son travail une chasse gardée : un périmètre dans lequel vous pouvez exercer votre choix ! Quelques pistes : 

    • Avez-vous de la latitude dans vos horaires et pouvez-vous parfois aménager vos horaires ? 
    • Pouvez-vous de temps en temps travailler du lieu de votre choix ? 
    • Pouvez-vous choisir certains de vos projets ? De vos clients ? De vos objectifs ? 
    • Pouvez-vous choisir les méthodes que vous appliquez pour réaliser votre mission ? 

    Une chose est sûre… vous pouvez choisir la FAÇON dont vous exercez votre métier : avec le sourire, en collaborant, en aidant les autres, en étant orienté solutions, en étant jovial, avec de la rigueur… A vous de voir ce qui vous correspond, mais vous avez le POUVOIR de choisir la personne que vous voulez être au travail ! 

    Reprenez ce pouvoir, et croyez-moi, vous aurez ouvert la porte du bonheur au travail ! 

    Être heureux au travail, ce n’est pas un dû, ni la chance d’une petite minorité. C’est un travail de tous les jours. 

    Article écrit par Amandine RUAS, Coach professionnelle certifiée, conférencière et auteure du roman Le Bonheur à Portée de Plume, fondatrice de BeYourBestSelf.

    Vous souhaitez qu’Amandine vous aide à développer et entretenir un état d’esprit positif au travail ? Découvrez son programme de coaching individuel en collaboration avec Raise Me Up : « je booste mon épanouissement au travail ».

    Et retrouvez toutes ses informations sur BeYourBestSelf. (-10€ sur la première consultation avec le code « RaiseMeUp2020 »)

    CELA POURRAIT VOUS PLAIRE…

    Télétravail : 17 choses à savoir avant d’adopter l’outil de visioconférence Zoom

    Télétravail : 17 choses à savoir avant d’adopter l’outil de visioconférence Zoom

    Depuis le début de l’épidémie du Coronavirus, 1 salarié sur 3 est passé en télétravail total. Dans le même temps, les téléchargements de Zoom, une application de visioconférence, ont bondi de 1270% depuis 1 mois. Si vous ne connaissez pas encore bien cette application, voici les 17 choses qui vont se passer pendant vos prochaines visioconférences sur Zoom…

    Télétravail : 17 choses à savoir avant d’adopter l’outil de visioconférence Zoom

    Télétravail : 17 choses à savoir avant d’adopter l’outil de visioconférence Zoom

    Depuis le début de l’épidémie du Coronavirus, 1 salarié sur 3 est passé en télétravail total. Les journées de travail sont désormais rythmées par des réunions virtuelles. Dans le même temps, les téléchargements de Zoom, une application de visioconférence, ont bondi de 1270% depuis 1 mois. (source: Journal du Net)

    Zoom, qu’est ce que c’est ?

    Tout comme son concurrent Skype, Zoom recouvre les principaux cas d’usage de la web conférence, du tchat et de la réunion en ligne. A la différence près que Zoom permet d’organiser des séminaires digitaux pouvant accueillir jusqu’à 10 000 participants. Avec une ergonomie simple et moderne, Zoom permet de créer une salle virtuelle dans laquelle les collaborateurs peuvent interagir aussi bien depuis leur ordinateur que depuis leur tablette ou leur smartphone. 

    Pas étonnant donc, que cette application soit devenue aussi populaire pour le télétravail.

    De mon côté, j’ai découvert Zoom il y a 6 mois et je l’utilise quasi quotidiennement depuis. Et, comme vous l’aurez sans doute compris, j’ai beaucoup appris sur cette application depuis que je la teste !

    Je vais donc vous aider à vous familiariser avec les boutons “Couper le micro” et “Activer la caméra” pour profiter pleinement de cette nouvelle app !

    Préparez-vous….voici les 17 choses qui vont se passer pendant vos prochaines journées de télétravail en visioconférences sur Zoom…

     

    1- QUELQU’UN N’ACTIVERA PAS SA WEBCAM

    Sur Zoom, tout le monde est en visio et c’est ce qui rend les réunions si interactives. Cependant, il y aura toujours quelqu’un qui ne jouera pas le jeu. Vous verrez à la place de sa vidéo, un carré anonyme et sans visage… Pendant un moment, moi aussi j’ai été cette voix sans visage… mais jusqu’à ce que je trouve le bouton “activer” de ma caméra !

     2- QUELQU’UN SERA EN VISIO DEPUIS SON iPHONE

    Au milieu des nombreux utilisateurs connectés depuis leur PC, se trouvera un “zoomer” iPhone isolé, identifiable par son image affichée en mode « Portrait ». Et oui, moi aussi j’ai aussi été cette personne… Bon et alors ? 🙂

    3- QUELQU’UN SERA TOUJOURS EN PYJAMA

    Vous ne le saurez sûrement pas, car vous ne verrez vos interlocuteurs que jusqu’à la taille…. mais faites moi confiance, en télétravail, il y a toujours quelqu’un en pyjama ou en charentaises…

    4- VOUS POURREZ VOIR L’INTÉRIEUR DES MAISONS DE VOS COLLÈGUES

    Tout comme dans les émissions “Un Dîner presque Parfait” ou “Cherche appartement ou Maison”, Zoom nous offre la possibilité de voir un aperçu des maisons de nos collègues… et on adore ça ! Pas seulement pour notre tendance “voyeuriste”, mais aussi parce que cela nous aide vraiment à mieux comprendre qui ils sont et ce qu’ils représentent 😉

    Mais cela signifie aussi qu’il va falloir que vous rangiez au moins un coin de votre maison ! Ou alors que vous vous fassiez une vraie place pour vous installer un bureau dans votre maison. Vous ne voudriez pas vous asseoir à la table de votre cuisine devant votre évier qui débordent de vaisselle, à chaque fois que vous commencez un appel Zoom ?

    5- …MAIS VOUS FINIREZ SURTOUT PAR FIXER VOTRE PROPRE IMAGE

    Vous vous inquiétez de votre apparence ? Pas de panique. C’est un peu le cas de tout le monde dans ces moments là…

    Cela fait peut être un peu égocentrique, mais je finis toujours par regarder mon image dans les réunions, et je réalise à 99% du temps à quel point j’ai mauvaise mine avec cette webcam !

    6- MALHEUREUSEMENT VOTRE VISAGE POURRAIT BIEN SE RETROUVER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

    Personne n’a encore établi une liste de règles de conduite sur Zoom, mais il le faudrait : faire des captures d’écran sans nous prévenir, peuvent être drôles, mais bon…, ce n’est quand même pas bien juste, d’autant plus quand nous n’y sommes pas préparés ! 

    7- VOUS NE POURREZ PAS CONTRÔLER CE QUI VA SE PASSER DERRIÈRE VOUS

    Ou alors, il faut vraiment faire confiance à vos “colocataires” !

    Je l’ai appris à mes dépends, lorsque mes enfants ont débarqués derrière moi au sortir de la douche… alors que j’étais en pleine réunion avec des clients… C’était un peu gênant…

     

    8- LES BEAUX CLICHÉS D’INSTAGRAM NE SERONT PLUS D’ACTUALITÉ

    Tout le monde teste de nouvelles poses sur Zoom… et nous ne sommes pas tous des champions du cadrage !

    9- L’ÉCHO POURRA ÊTRE TRÈS PÉNIBLE…

    Dans certaines réunions en visio, vous rencontrerez sûrement un “Zoomer” dont le volume est si élevé, que vous pourrez vous entendre à travers ses hauts parleurs.

    J’ai pu malheureusement tester cela lors d’un “apéros Zoom” avec mes collègues la semaine dernière. Les haut-parleurs d’un de mes collègues (que je ne nommerai pas) nous ont plongés dans un écho infini : l’enfer Sur Terre !

     

    10-… MAIS HEUREUSEMENT CELA SERA FACILE À RÉPARER

    L’astuce consiste à couper le micro de la personne qui provoque cet écho pendant quelques secondes. Si le problème est résolu, informez le “Zoomer” de la situation et demandez lui de baisser le son de ses haut-parleurs. Ou alors, demandez lui d’utiliser des écouteurs comme tout le monde. 🙂

     

    11- VOUS NE POURREZ PAS VOIR TOUT LE MONDE EN MÊME TEMPS

    Si vous êtes nombreux dans la visioconférence, vous pouvez naviguer de gauche à droite sur votre écran pour voir tout le monde. À moins, bien sûr, que vous n’activiez la vue de votre galerie. Si vous le faites, vous pourrez voir jusqu’à 49 participants à la fois, au lieu des 25 par défaut, selon votre appareil.

     

    12- QUELQU’UN OUBLIERA DE COUPER LE SON…

    Je me suis déjà entendue dire….“Emma, tout le monde entend que tu manges tes céréales en même temps… »

     

    13-  ET QUELQU’UN OUBLIERA DE RÉTABLIR LE SON

    Et aussi cela : “On voit tes lèvres bouger, Victor, mais on n’entend pas ce que tu dis…:”

    14- VOUS FINIREZ PAR AVOIR UNE AUTRE DISCUSSION SECRÈTE PENDANT VOTRE VISIO

    Vous ne croirez jamais, le nombre de personnes qui suivent une autre conversation par tchat, en même temps qu’ils sont déjà en visioconférence… Alors gare à la distraction à côté… Oui oui, moi aussi je me suis laissée distraire…

     

    15- ARRIVER EN AVANCE N’EST PAS TOUJOURS UNE BONNE CHOSE

    Un jour, je me suis connectée un quart d’heure plus tôt à une conférence Zoom… Je me suis retrouvée piégée dans la précédente réunion de mes collègues…. Heureusement, rien n’était vraiment confidentiel, mais c’était tout de même très embarrassant. C’est pourquoi, je vous conseille de toujours vous signaler dès que vous vous connectez !

    16- LES ARRIÈRE-PLANS SONT HYPER SYMPAS, MAIS ILS PEUVENT ÊTRE DISTRAYANTS

    Il est déjà assez difficile de rester concentré tout au long d’une visioconférence. Alors quand vos collègues ajoutent des arrières plans virtuels de plages, de cascades ou de coucher de soleil, c’est encore vraiment plus dur de faire comme si de rien n’était !

    Néanmoins, si vous souhaitez cacher vos piles de linge et vos étagères encombrées avec un arrière plan virtuel, vous pouvez en savoir plus ici.

    17- IL Y AURA TOUJOURS QUELQU’UN QUI NE SAURA PAS COMMENT SE CONNECTER

    Je suis prête à parier que dans votre prochaine réunion Zoom, quelqu’un ne saura pas comment utiliser Zoom et ne réussira pas à se connecter… 

    Lors de ma première réunion de famille via Zoom, mon frère a réussi à se connecter sans aucun problème. Ma mère, par contre, n’a pas réussi à nous rejoindre dans notre visio. Nous étions sur Whatsapp avec elle pour lui expliquer comment se connecter. De son côté, elle nous envoyait les screenshots de ses progrès… Nous la guidions pas à pas pour entrer dans la visioconférence, déclencher sa caméra, sélectionner le bon micro pour que tout le monde puisse l’entendre… Bref, la prochaine fois que vous organisez une visioconférence  avec un nouveau “Zoomer”, prévoyez toujours un petit temps de paramétrage ! Mais avec un peu d’entraide et de patience, on finit toujours par se parler !

    Finalement les outils comme Zoom, Whatsapp, Skype, Messenger, Facetime nous permettent de vraiment nous sentir mieux pendant toute cette histoire de CoronaVirus… 

    Mis à part quelques mésaventures pour apprivoiser ces outils au départ, cela nous fait drôlement de bien de se socialiser virtuellement ! Voir le visage de nos collègues, de notre famille ou de nos amis pour discuter, nous permet de mieux supporter ces temps de confinement… Vous ne trouvez pas ?

    Alors de mon côté, je dis un grand merci à la Technologie ! 

    9 façons simples de se déstresser en télétravail

    9 façons simples de se déstresser en télétravail

    Ce n’est pas parce que nous télétravaillons à la maison que nous ne devons pas prendre quelques pauses dans notre journée pour nous détendre et nous relaxer. 

    Même si les jours où nous nous plaignons de nos déplacements trop nombreux et stressants peuvent nous sembler loin, cela ne veut pas dire qu’il faut oublier de prendre un peu de temps pour nous pour déstresser à la fin d’une journée chargée.  

    Malheureusement, depuis l’épidémie de Coronavirus, nous ne pouvons plus appliquer nos techniques habituelles de réduction du stress comme aller à notre salle de sport ou sortir avec nos amis. Il est donc encore plus important de trouver de nouvelles techniques qui s’intègrent dans votre nouvelle routine.

    Si vous travaillez de chez vous, prendre des pauses régulières et veiller à vous déstresser et à vous retirer du « mode travail » à la fin de la journée est essentiel pour tenir sur la longueur. J’ai même remarqué que l’on était plus productif le lendemain matin et plus motivé pour s’y remettre. Pas vous ? 

    Le fait que nous ayons eu assez de temps pour nous détendre, que nous ayons réussi à nous détacher du travail et que nous ayons dormi la veille détermine la facilité ou la difficulté d’une journée. Ce besoin de « temps de récupération » se poursuit tout au long de la journée. Qu’il s’agisse d’une micro pause pour faire une petite sieste, d’aller prendre un café, il est essentiel de réserver ce temps de récupération pour rester détendu et productif ».

    Apprendre à prendre du recul et à créer ce « temps de récupération » est une compétence essentielle à acquérir en ce moment. 

    Voici quelques conseils que j’essaie d’appliquer au maximum dans ma nouvelle routine pour parvenir à rester calme et continuer sereinement les prochaines semaines de confinement à la maison :

    1- BOUGEZ

    Bien connu comme l’une des meilleures choses à faire pour la santé mentale et le bien-être, l’exercice ne veut pas forcément dire aller à la salle de sport. J’ai découvert depuis plusieurs semaines les cours de yoga en ligne sur les app “Daily Yoga” ou « Gotta Yoga » qui proposent des programmes adaptés à nos envies et nos objectifs. Vous ne connaissez pas le Yoga ? Tester facilement les sessions gratuites en ligne de “Yoga with Adrienne” sur Youtube avant de vous engager dans une app. Si vous n’êtes pas fan du Yoga, d’autres applications comme Freelitics, vous propose des programmes d’exercices divers avec un coach à distance.  Les séances d’entraînement guidées à la maison sont donc un excellent moyen de continuer à bouger quand il est trop facile de simplement s’effondrer sur le canapé.

    Rien de tel également de faire quelques petites pauses dans la journée en faisant quelques étirements doux afin de maintenir son corps en mouvement.

    2- PRENEZ SOIN DE VOUS : 

    Même si vous ne pouvez pas vous rendre dans un spa entièrement équipé, profitez au maximum de ce que votre maison peut vous offrir : prenez un bain chaud et humide, en ajoutant des huiles essentielles telles que la lavande, ou prenez le temps de vous mettre du vernis sur les ongles, de poser un masque ou de vous faire un soin de la peau que vous n’avez pas toujours le temps de faire.

    Se concentrer sur de petites choses pour se sentir mieux aide à accroître son bien-être et est un bon moyen de prendre du recul et de se couper du monde pendant un certain temps.

    3- SOYEZ CRÉATIFS : 

    Profitez-en pour tester de nouvelles activités manuelles pour éviter de regarder trop les informations anxiogènes. Commencez une peinture, commandez un puzzle, retapez le vieux meuble récupéré dans un vide grenier, désencombrez et réorganisez une pièce, lisez le livre qui a pris la poussière sur votre étagère depuis plusieurs années ou essayez de cuisiner de nouvelles recettes. Les tâches créatives nous permettent de nous évader et nous offrent un répit au stress de la vie quotidienne

    4- RESPIREZ: 

     

    Téléchargez une application de respiration ou de méditation comme Petit bambou, Mindful Attitude ou Headspace ou écoutez la série de podcast “Le temps de méditer” de Christophe André sur France Inter pour vous guider dans les techniques de relaxation et de respiration, afin de permettre aux esprits troublés de se reposer.

    5- UTILISEZ LA TECHNOLOGIE POUR COMBATTRE LA SOLITUDE : 

    La technologie d’aujourd’hui offre une multitude de moyens de rester en contact.

    Avez vous déjà essayé les “Skypéro” avec vos amis ou votre famille ? Ce nouveau format pour profiter de ses proches est en plein développement sur Skype depuis le confinement ! Vous pouvez aussi rejoindre de nouvelles communautés ou groupes privés sur facebook pour échanger sur vos interrogations ou défis du moment. Nous sommes des animaux sociaux par nature, donc rester en contact avec les gens est vital pour maintenir notre bonheur.

    6- BOOSTEZ VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE : 

    Maintenez une alimentation équilibrée autant que possible – beaucoup de vitamines, d’agrumes et de poisson.

    Faire un peu d’exercice tous les jours, dormir suffisamment et rire fait circuler le sang et aide à déstresser, ce qui favorise nos défenses immunitaires !

    7- PRENEZ UN PEU D’AIR FRAIS : 

     

    Lorsque c’est possible, et, selon les derniers conseils du gouvernement, sortez faire une petite promenade, passez un moment sur votre balcon ou fenêtre ouverte pour prendre l’air et changer de décor. Le fait de se trouver dans le même espace peut sembler restrictif, donc tant que les conseils appropriés sont suivis (par exemple, garder une distance sociale), sortir pour une promenade ou un footing dans la rue peut atténuer ce sentiment d’enfermement et améliorer notre humeur.

    8- ETEIGNEZ LES ÉCRANS AVANT DE VOUS COUCHER : 

    Évitez les écrans, les réseaux sociaux et les informations au moins deux heures avant de vous coucher – optez plutôt pour un film, une série, un livre ou votre passe-temps favori.

    Regarder les dernières mises à jour et réagir au moindre nouveau message reçu sur notre smartphone avant de se coucher peut être très perturbant pour notre sommeil. Notre cerveau va continuer à être en alerte et les écrans vont perturber notre capacité à nous endormir naturellement à cause de leur lumière bleue.

     

    9- FAITES DES PROJETS :

     

    Planifiez des choses que vous allez avoir plaisir à attendre et  sur lesquelles vous concentrer peut être un excellent moyen de rester motivé ! 

    Réserver une journée de spa, un voyage ou une autre expérience est une façon stimulante de renouer avec ses proches, et permet de s’évader en se tournant vers des choses positives dont on pourra profiter à l’avenir. 

    Soit vous fixez une date ultérieure, soit vous optez pour un bon valable 1 an pour commencer à vous projeter dans les choses que vous apprécierez !

    Faites connaissance avec Isabelle Bertrand, l’happycultrice du coaching

    Faites connaissance avec Isabelle Bertrand, l’happycultrice du coaching

    Isabelle se présente comme une happycultrice, une coach « qui fait son miel des petits bonheurs de l’existence ». Créative, intuitive et sensible au beau et à l’Amour, elle aime faire du lien et apporter les déclics nécessaires à la mise en mouvement de chacun. Elle nous explique avec passion comment la connaissance de soi permet de donner un équilibre et du sens à sa vie. Isabelle nous explique que c’est bien la “méconnaissance” qui nous éloigne de nous même.

    Bonjour Isabelle et bienvenue sur Raise Me Up.

     

    Pourquoi as tu choisi le métier de coach ? Et comment en es-tu arrivée là ?

    Je n’ai pas vraiment choisi le métier de coach. Etant consultante en accompagnement professionnel depuis de nombreuses années, j’ai complété mon approche en me formant aux coaching. Le coaching est un mot galvaudé que j’utilise essentiellement comme marketing. Les termes d’Happycultrice ou d’Artisâme me définissent beaucoup mieux dans ma manière de travailler.

    Mon métier consiste à accompagner l’autre à se rapprocher de soi même en se reconnectant à son âme : L’essence même de qui nous sommes.

    Mais je comprend que le coaching soit un terme qui parle beaucoup plus aux personnes en quête de se connaître et se comprendre.

    Comment le définirais-tu précisément ?

    Nous n’avons pas besoin de nous connaître pour vivre mais nous en avons tous besoin pour Exister.  Le coaching aide à devenir plus conscient de la manière dont nous vivons pour décider de qui nous souhaitons devenir chaque jour afin de choisir la meilleure version de nous même. 

    Mon métier ne consiste pas à accompagner les gens à être heureux, je les accompagne à prendre conscience de leur propre mode d’emploi : en apprenant d’elles même, les personnes se rapprochent d’elles-même. Le coaché a une demande , que nous redéfinissons ensemble en objectif. Le coach accompagne son client à l’atteinte de cet objectif.  C’est bien donc l’acceptation de soi qui mène au bonheur. Le bonheur n’est pas le but mais bien la conséquence d’une meilleure connaissance.

    Parles-nous de ton parcours et de tes méthodes de Coaching ? As-tu une spécialisation et si oui, pourquoi as-tu choisi celle la ?

    Je n’ai pas de spécialisation mais une sensibilité. J’utilise beaucoup de créativité ( l’art de la transformation) pour amener mon client au changement de regard ou d’angles de vue: les cartes, le jeu… Je crois fondamentalement en l’être humain et au développement de son potentiel.

    Qui as-tu l’habitude d’accompagner et comment se déroulent tes accompagnements ?

    J’accompagne des personnes aux profils très différents :

    • Des étudiants qui cherchent à mieux se connaître pour mieux s’orienter

    • Des particuliers sur des problématiques professionnelles ou personnelles

    • Des dirigeants d’entreprise qui souhaitent prendre de la hauteur pour repositionner leur stratégie

    • Des équipes pour travailler la cohésion

     Chaque accompagnement est spécifique et se fait selon chaque individu. 

    Mon accompagnement évolue sans cesse en fonction de ma propre évolution : je transfère donc ma propre et simple compréhension des choses.

    Aussi, des éclairages sur les blessures, sur le décodage des maux du corps, sur les liens avec les éléments fondamentaux, sur les raisons de notre vie sur terre …. viennent enrichir leur propre questionnement.

    J’organise des minis ateliers à distance (4 personne maxi) pour décoder ce qui se joue dans une situation concrète ex: burnout, rupture, relation, décision et choix …

    Au travers de ces séances collectives ou individuelles, le client comprend peu à peu ce qu’il met en “JE” (intérieurement) dans ce qui se joue (extérieurement)

     Ce type de décodage peut également se faire en session individuelle sous forme de flash coaching. 

     

    As-tu des projets en tant que coach ? Comment vois-tu la suite ?

    Cette année est une année à part car c’est ce que j’ai appelé mon année blanche. Le but était de ralentir, de me retourner pour regarder ce que j’avais accompli depuis ces 4 dernières années . C’est un bon exercice de contemplation! 🙂

    C’est d’ailleurs, ainsi que j’ai développé tout mon travail d’accompagnement à distance. Tout évolue et les techniques permettent ce progrès incroyable qui est d’accompagner des personnes aux quatre coins de la France et plus loin encore. Les gens peuvent désormais choisir avec qui ils souhaitent travailler au delà de leur périmètre géographique.

     

    Qu’as-tu changé dans ta méthodologie pour t’adapter aux sessions de coaching 100% en ligne ?

    Rien ! La distance offre une réelle proximité. Tous les jeux, les exercices sont réalisables exactement de la même manière.

    Certains clients, plus réticents au premier contact, ont rapidement été surpris de la bulle de concentration et de proximité dans laquelle nous plongions chaque séance durant une heure.  

     

    Comment faire si l’on veut travailler avec toi ?

    On peut me joindre sur Idées clic , ou me contacter sur ibertrandclic@gmail.com ou au 0650973715

    Merci infiniment Isabelle pour ton témoignage passionné et passionnant !

    7 points de contrôle pour vérifier son bien-être psychologique

    7 points de contrôle pour vérifier son bien-être psychologique

    “J’aimerais vraiment que vous preniez soin de vous pour vous sentir mieux moralement !”

    À quand remonte la dernière fois qu’un médecin ou une autre personne vous a dit cela ? Probablement jamais.On nous conseille souvent de prendre soin de notre santé physique mais jamais psychologique.

     

    Dans notre société, si l’on  n’a pas de maladie mentale, alors de ce fait, nous avons une bonne “santé mentale”.

    Malheureusement, dans notre culture, nous n’encourageons pas et n’enseignons pas comment prendre soin de notre esprit pour se sentir bien. 

    C’est vraiment dommage pour nous-même, mais également pour la société. 😟

    Nous confondons également souvent l’intelligence et le bien-être psychologique.

    Pendant notre éducation, on nous a enseigné qu’il fallait devenir très intelligent, pour développer des compétences permettant de générer de la valeur et gagner sa vie.

    Mais quand nous a t-on enseigné de prendre soin de notre esprit pour nous sentir bien dans notre tête ? Malheureusement, jamais…

    Comme l’enseigne Brooke Castillo (coach américaine que j’aime beaucoup) : “tout ce que nous créons dans notre vie provient de nous. Tout ce que nous faisons et nous ressentons provient de notre manière de penser.

    Cela signifie donc que apprendre à bien gérer nos pensées est la chose la plus importante pour construire sa vie. Plus notre bien-être psychologique sera bon, meilleure sera notre vie.

    Mais comment vérifier que nous prenons bien soin de notre esprit ? 

     

    Vérifions-le en se posant les 7 questions ci-dessous !

    1. Avez-vous des projets futurs dans votre vie qui vous excitent ?

    Je ne parle pas de projets futurs qui font référence aux vacances ni au degré de remplissage de votre agenda avec des événements programmés. Non, je parle de projet de vie que vous avez construit : avez-vous intentionnellement planifié votre avenir en fonction de vos valeurs et de ce que vous désirez le plus dans la vie ?

    2. Vous permettez-vous de ressentir des émotions positives comme négatives ?

    Pour être équilibré, il faut pouvoir ressentir les deux types d’émotions : ne pas éviter, ne pas résister, ne pas sur-réagir face à nos émotions négatives. (Ce n’est pas facile je sais… 😉)

    L’objectif est d’accepter que la vie est pleine d’émotions positives et négatives. Être humain, c’est accepter tout le spectre des émotions, même les négatives, et ne pas chercher à être heureux tout le temps.

    3. Passez-vous à l’action ?

    Vous pensez à des choses que vous aimeriez faire, vous aimez en parler… mais passez-vous à l’action ?

    Les obstacles, la peur et le doute ne doivent pas nous empêcher d’agir. C’est en mettant en place une stratégie “des petits pas” que l’on peut surmonter nos peurs. En définissant des étapes, puis des tâches pour chacunes d’elle, on réalise chaque jour le chemin parcouru, nos accomplissements, on constate que l’on peut surmonter nos doutes, nos peurs en agissant. 

     

    4. Vous connaissez-vous bien ?

    Connaissez-vous vos valeurs, vos besoins, vos limites ? Savez-vous ce que vous aimez ou n’aimez pas faire ? Mieux se connaître, c’est trouver sa raison de vivre, son équilibre et la raison de se lever le matin. Il a même été démontré que c’est un facteur de bonne santé et de longévité ! Mais plus que cela, c’est trouver son bonheur : une vie dans laquelle on se sent “complètement aligné avec soi-même dans tous les domaines”, où on se dit “Je suis là où je dois être.”

    En faisant cela, vous êtes en paix avec vous même et avec le monde, malgré ce qui se passe autour de vous.

    5. Savez-vous vous auto-coacher ?

    Passez-vous du temps à comprendre ce qui se passe dans votre cerveau et dans votre vie émotionnelle ?

    Les techniques d’auto-coaching vous permettent de comprendre pourquoi vous agissez, pourquoi vous n’agissez pas et pourquoi vous réagissez de certaines manières afin de ne pas subir ses émotions.

    Découvrez comment j’ai appris à m’auto-coacher en 5 étapes.  

    6. Vous aimez-vous d’un amour inconditionnel ?

    Pour développer sa confiance en soi et ne pas avoir peur d’agir, il faut s’aimer inconditionnellement, malgré ses erreurs et ses imperfections.

    Pour cultiver cette bienveillance avec soi-même, répétez-vous de respecter ces 3 mantras :

    • Se soutenir quoique que nous fassions,
    • Être toujours gentil avec soi-même, 
    • Être toujours fier des efforts que nous faisons.

    La bienveillance, nous permet de nous fixer n’importe quel objectif. Quand nous savons que nous sommes “couverts” par notre bienveillance quoique nous fassions, nous n’avons enfin plus peur de ne pas y arriver !

     

    7. Savez-vous gérer votre temps ?

    Je ne vous parle pas de savoir maîtriser votre agenda mais plutôt de savoir ce que vous voulez faire de votre temps : vous avez une vue d’ensemble de votre vie et de vos priorités, vous savez dire “non” quand c’est nécessaire pour poser vos limites. Maîtriser son temps c’est ne pas avoir l’impression d’être à la merci du temps et des autres, c’est ne pas avoir l’impression que la vie vous échappe.

    Il ne suffit pas juste de lire et d’apprendre comment le faire. Il faut vraiment l’appliquer. 

    En travaillant sur ces 7 points dans notre vie, nous pouvons optimiser notre bien-être. 

    Parfois, il est difficile de démarrer ce travail seul. Comme le disent Bill Gates et Eric Schmidt, “Tout le monde a besoin d’un coach” (même eux !).

    Comme un coach sportif peut nous aider à prendre soin de notre corps, un coach de vie certifié peut vraiment nous aider à mettre en place ces outils pour en faire des habitudes de vie.